Golfe 6/Samedi propre : Les populations de plus en plus mobilisées pour l’opération

L’opération « Samedi propre  » rentre de plus en plus dans l’habitude des togolais. Elle a rassemblé les populations une fois encore pour le compte du mois de juin, ce samedi 25 juin 2022 dans les cinq régions du Togo.
Des jeunes , adultes, homme comme femme se sont donnés rendez-vous sur les différents sites proposés par l’Agence nationale d’appui pour le Développement à la Base, ANADEB, pour rendre propre les différents lieux d’habitation.
Dans le grand Lomé, notamment dans le Golfe 6 Baguida , l’opération s’est déroulée sur les différents sites de la localité. A Adamavo-Logoti, les populations se sont munies de râteaux , de balais, de coupe-coupes et autres pour nettoyer et rendre propre tout le long de la clôture de raffinerie. C’est une mobilisation totale des CVD et CDQ pour cette opération de salubrité.
 » L’état du terrain sur lequel nous sommes n’est du tout bien, il y a seulement une semaine que nous étions ici mais voilà que des gens ont encore sali les lieux et cela n’encourage pas nous qui le faisons » a laissé entendre Robert , participant à cette opération.
Les herbes ont été saclées et enlevées tout autour du caniveau du 4eme lac.
« Le travail est encore difficile avec la pluie de ce vendredi et les herbes ont encore poussé et nous avons essayé d’enlever tout et rendre ces lieux propres pour un environnement sain et la propreté dans nos entourages » a indiqué Rosaline, étudiante et participante.
Pour cet endroit fixe de la clôture de raffinerie, ce qui est déploré et qui rend toujours le travail insupportable est que les populations riveraines défèquent librement dans les herbes ce qui rend difficile le travail pour ceux qui se mobilisent pour cette opération.
 » C’est du désordre ici , ceux qui vivent ici surtout les conducteurs de titans qui séjournent dans l’enceinte de raffinerie défèquent ici en désordre et selon les femmes quand on leur défend cela , ils insultent et même cherchent à se bagarrer avec les gens. Il faut que les autorités communales prennent des dispositions pour mettre fin à cet état de chose sinon notre travail ne va servir à rien. Vous voyez , il y a des cacas , déchets et ordures partout ici et cela ne rend pas vivable notre cadre de vie » a dénoncé Marc Zékpa, un habitué de cette opération de salubrité dans le milieu.
Cette activité de salubrité initiée par le gouvernement avec l’accompagnement de l’Agence nationale d’Appui au Développement (ANADEB) a été une fois encore l’expression d’engagement de la population à rendre son cadre de vie sain. C’est en cela que les maladies provenant de l’insalubrité seront écartées.
La sensibilisation doit être encore plus accentuée afin d’amener la majorité de la population à se mobiliser pour cet acte civique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *