Togo/Lutte contre le terrorisme : Le groupe de Jeunes Enseignants Sentinelles pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent s’engage

 

Le terrorisme et l’extrémisme sont dans nos murs, en témoigne la deuxième attaque terroriste du 10 au 11 mai dernier. Des réactions de différentes organisations ont suivi cette attaque terroriste qui a fait 8 morts, 13 blessés au rang des forces de l’ordre et de sécurité du Togo et une quinzaine de terroristes ont été neutralisés, a indiqué le ministre de la sécurité Yark Damehame.   Désormais, une nouvelle association s’ajoute aux organisations qui luttent contre le terrorisme au  Togo.  Il s’agit des Jeunes Enseignants Sentinelles pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent au Togo. C’est les enseignants Licenciés tout récemment qui se sont constitué en groupe pour jouer leur partition dans cette lutte commune contre cet acte odieux et barbare.

Dans une lettre ouverte en date de ce mercredi 25 mai 2022 au président de la république Faure Essozimna GNASSINGBE, ces enseignants  condamnent avec la dernière rigueur l’attaque terroriste du 11 mai dernier. Ils s’engagent à apporter leur soutien pour mettre hors d’état de nuire ce phénomène. Le groupe des jeunes enseignants Sentinelles pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent au Togo propose entre autres la sensibilisation des populations des Savanes surtout celles situées aux portes des frontières Nord de notre pays jusqu’au Nord-Est des préfectures de Tchamba et de l’Anié ; l’information à travers les media et réseaux sociaux ; la création des sentinelles patriotes pour une participation active à la base pour l’éradication de ce phénomène ;  la mise en place d’un numéro vert pour alerter, filtrer les informations et agir en temps réel ; l’instauration d’un système de renseignement primaire (au sein des populations concernées) afin d’alerter l’autorité sur tout cas suspect ou tout cas de collaboration antipatriotique ;l’implication des chefs traditionnels, des chefs religieux, des élus locaux, des autorités administratives et militaires locales afin d’éviter une excroissance territoriale du terrorisme qui va progressivement donner naissance à des foyers d’extrémistes de plus en plus  endogènes, composés de recrues locales, et qui se nourrissent souvent des fragilités surtout  du côté des jeunes ; l’extension et l’intensification notamment du projet FNFI aux populations concernées pour faciliter l’autonomisation des femmes et l’épanouissement inclusif des jeunes.

 Voici l’intégralité de cette note.

 Lomé, le 25 mai 2022

Groupe d’Enseignants Licenciés constitués en

Jeunes Enseignants Sentinelles pour la lutte contre

le terrorisme et l’extrémisme violent au Togo

Tel. : 91879596 / 91914018 / 91925250

Lomé-Togo

A

Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE,

Président de la République, Chef des Armées Togolaises.

Objet : DECLARATION POUR CONDAMNER LES ACTES TERRORISTES

Excellence Monsieur le Président de la République,

C’est avec une grande consternation que nous avons appris l’attaque terroriste qui a eu lieu le 11

mai dernier, contre un poste militaire des forces armées togolaises, dans la localité de Kpékpakandi,

au nord du Togo, et qui a malheureusement fait 8 morts et 13 blessés.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef des Armées Togolaises, nous venons

condamner fermement ces crimes lâches et odieux perpétrés contre notre chère Patrie le Togo.

Excellence, nous vous présentons nos sincères condoléances, aux familles des victimes et aux

proches des victimes, à tous les membres du gouvernement et à tout le peuple togolais.

Nous rendons un vibrant hommage à tous nos illustres soldats qui ont perdu leur vie en défendant le

peuple Togolais et nous souhaitons un prompt rétablissement aux personnes blessées.

Excellence Monsieur le Président de la République, c’est la première fois qu’une attaque meurtrière

de ce type a lieu dans notre pays le Togo, ce qui signifie que l’extension de la présence et de

l’action des groupes terroristes vers les pays du Golfe de Guinée dont notre pays le Togo est une

réalité. Ainsi, face à cette réalité funeste, nous félicitons d’ores et déjà toutes les dispositions

sécuritaires enclenchées par les autorités militaires sous votre houlette qui portent déjà des fruits.

Récemment, grâce à la détermination, à l’efficacité et l’opiniâtreté de nos Forces de Défense et de

Sécurité, 15 terroristes ont été tués dans le nord du pays.

Monsieur le Président, Chef des Armées, nous saluons tous les efforts visant à contrer ce

phénomène. Toutes les actions permettant de faire face à la menace du débordement de la violence,

de quelque groupe terroriste que ce soit, sont à encourager et doivent s’intensifier.

A ce sujet, nous, Groupe de Jeunes Enseignants Sentinelles, venons vous apporter tout notre soutien

et restons plus engagés que jamais à vos côtés dans la prévention de la radicalisation et la lutte

contre le terrorisme au Togo.

Nous souhaiterions qu’un accent particulier soit mis sur :

– la sensibilisation des populations des Savanes surtout celles situées aux portes des frontières

Nord de notre pays jusqu’au Nord-Est des préfectures de Tchamba et de l’Anié ;

– l’information à travers les media et réseaux sociaux ;

– la création des sentinelles patriotes pour une participation active à la base pour l’éradication

de ce phénomène ;

– la mise en place d’un numéro vert pour alerter, filtrer les informations et agir en temps réel ;

– l’instauration d’un système de renseignement primaire (au sein des populations concernées)

afin d’alerter l’autorité sur tout cas suspect ou tout cas de collaboration anti-patriotique ;

– l’implication des chefs traditionnels, des chefs religieux, des élus locaux, des autorités

administratives et militaires locales afin d’éviter une excroissance territoriale du terrorisme

qui va progressivement donner naissance à des foyers d’extrémistes de plus en plus

endogènes, composés de recrues locales, et qui se nourrissent souvent des fragilités surtout

du côté des jeunes ;

– l’extension et l’intensification notamment du projet FNFI aux populations concernées pour

faciliter l’autonomisation des femmes et l’épanouissement inclusif des jeunes.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef des Armées, par ces différentes

propositions, nous venons vous réitérer notre soutien et notre solidarité totale au gouvernement dans

leur quête de paix et de stabilité pour un développement durable dans notre pays.

De ce fait, nous affirmons nos soutiens multiformes à votre politique de développement. Nous

sommes très disponibles à participer avec détermination à une action collective et solidaire prenant

en charge l’envergure et la gravité de la menace.

Excellence Monsieur le Président de la République, que Dieu vous donne la santé, la force,

l’énergie et les moyens nécessaires pour le développement de notre chère patrie le Togo.

Que Dieu bénisse le Togo !

Pour le Groupe, ont signé :

– KATALE Koyarema 91879596

– AGBALEKPO Koffi Mensa 91914018

– AKAKPO Kokouvi Jean-Paul 91925250

– TCHAMDJA Tchilabalo 90002847

– YAYA Kamaloudine 90313338

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *