Togo : Yawa Tsègan et ses collègues sont de retour avec les activités parlementaires

Après plus de deux mois de vacances, les parlementaires togolais ont repris fonction ce mardi à travers la première session ordinaire de l’année 2022 délocalisée à Kara (Environ 450 Km de la capitale Lomé). L’objectif est de permettre non seulement de renforcer l’encrage et le rayonnement de l’Assemblée nationale dans le paysage institutionnel, mais également de consolider le pacte social qui lie le député au citoyen.

La cérémonie solennelle a été présidée par Mme Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale en présence de Mme Victoire Tomegah-Dogbé, Premier Ministre, Cheffe du Gouvernement, du ministre chargé des relations avec les institutions de la République, des anciens présidents de l’Assemblée nationale, anciens premiers ministres, des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédités au Togo et plusieurs invités de marque.

Les parlementaires

Dans cette session, les députés vont plancher sur 16 projets de loi dont 4 sont actuellement déposés sur la table des députés «  Il s’agit du projet de loi modifiant la loi N° 91-04 du 12 avril 1991 portant charte des partis politiques, déposé le 31 janvier 2022 ; 2. du projet de loi portant création des collectivités territoriales régionales, déposé le 31 janvier 2022 ; 3. du projet de loi relatif à la police des étrangers en République togolaise, déposé le 18 février 2022 ; 4. et du projet de loi uniforme relative à l’activité d’affacturage dans les Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine, déposé le 23 février 2022. Ces quatre projets de loi viennent s’ajouter à douze autres projets de loi déjà en études dans les commissions. Je nous exhorte donc à nous y consacrer avec abnégation pour amener notre production législative à un nouveau niveau de performance » a indiqué Yawa Tsègan, la présidente de l’assemblée nationale.

Dans son allocution lors de cette séance inaugurale, la présidente de l’assemblée nationale a mis l’accent sur le défi que l’Assemblée nationale doit relever à travers les grandes actions qui vont meubler toute la session.

« Je pense que le défi, le nôtre et sans doute celui de notre génération, est de s’y consacrer résolument. Nous en avons la capacité et par la grâce du Très Haut, nous le ferons. Les mutations sont grandes. La communauté internationale s’active pour trouver des solutions. Nous ne pouvons rester indifférents au grandes questions qui secouent la vie des nations. Le devoir nous incombe de nous impliquer davantage dans les initiatives de recherche de solutions innovantes, pérennes et bénéfiques à tous. C’est pourquoi l’Assemblée nationale s’efforcera de maintenir sa participation à la réflexion collective en accordant une plus grande importance à toutes les questions et problématiques de nos sociétés, tout en demeurant efficace dans la dynamique de prospection et de proposition en lien avec les prérogatives constitutionnelles qui lui sont dévolues » a martelé Mme Tsègan.

Des activités comme séances plénières, des travaux en commission, des ateliers et d’autres activités extraparlementaires seront au cœur de cette session.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *