Affaire CEG AMAKPAPE: Le ministre Kokoroko recadre le directeur Ali Djato et lui ordonne le remboursement immédiat des frais supplémentaires aux parents d’élèves.

 Ali Djato, le directeur du CEG Amakpapé est arrêté dans son élan de percevoir des frais supplémentaires aux parents d’élèves. Le ministre Komlan Dodzi Kokoroko s’est saisi du dossier et a ordonné le remboursement des frais supplémentaires à chaque parent d’élèves.

Comme ‘’ un père de famille’’ à l’écoute de ses enfants, le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat le professeur Dodzi Kokoroko a exhaussé la demande des parents d’élèves du CEG AMAKPAPE.

Dans notre dernière publication sur le sujet,  nous vous informions sur une situation (le directeur Ali Djato du CEG AMAKPAPE qui perçoit  des frais supplémentaires, au-delà des plafonds des frais parallèles normalement fixés) qui a poussé les parents d’élèves du CEG Amakpapé à demander l’intervention du ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat le professeur Dodzi Kokoroko.

Sachez que c’est désormais chose faite, sur ordre du  professeur Dodzi Kokoroko, le directeur Ali Djato rembourse les élèves, les frais supplémentaires payés au-delà des plafonds des frais parallèles normalement fixés.

« Nous voulons une école de qualité. Ces comportements de M. Djato ne sont pas acceptables et n’honorent pas notre système éducatif. Nous l’avons recadré et il a commencé par rembourser ces frais supplémentaires à chaque parent. Quand nous avons commencé ce travail d’assainissement à l’université de Lomé, nous avons été critiqués mais aujourd’hui c’est tout le monde qui nous applaudit pour le travail fait. C’est ensemble que nous allons apporter du changement à tout le système éducatif du pays. Cela me tient énormément à cœur » nous a confié Prof. Komlan Dodzi Kokoroko.

Actuellement l’heure est au remboursement pour le  directeur du CEG AMAKPAPE Ali Djato. Bonne nouvelle donc pour les pauvres parents qui font tout pour envoyer leurs enfants à l’école dans cette période de COVID 19 où  la situation économique devient de plus en plus dure.

Les parents d’élèves du CEG AMAKPAPE ne peuvent que se réjouir de la situation puisque leurs cris de cœur ont trouvé un écho favorable auprès du ministre Kokoroko.

Toutefois, il serait séant que le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat crée une cellule pour le suivi de ses décisions et au même moment les mesures doivent être prises pour  équiper les établissements scolaires de kits nécessaires afin de mettre les acteurs de l’enseignement dans une bonne condition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *